Biographie

Né le 3 septembre 1999 à Nîmes, Raphaël Raucoule « El Rafi » est tombé très tôt dans le milieu taurin. Son aficion et sa passion pour le campo lui viennent de son grand-père, torilero emblématique des Arènes de Nîmes. Arènes qui l’ont vu grandir au fil des années et des férias, qu’il attendait impatiemment. 

Sa passion pour le toro le poussa à s’inscrire à l’Ecole Taurine de Nîmes en 2009 à l’âge de 10 ans, où le maestro gardois Camille Juan lui apprit les bases du métier de torero. L’année suivante, il rejoint le Centre Français de Tauromachie avec les maestros Christian Lesur et Patrick Varin, qui l’aident à se construire depuis ses premières becerradas jusqu’à ses 2 années de novilladas sans picador.

En octobre 2013, il torée sa première becerrada en public en Espagne, à Alba de Tormes, face à un becerro de la ganaderia de Montalvo et coupe 2 oreilles.

Depuis ses débuts en novillada sans picador à Arles en septembre 2015, il a toréé 38 novilladas, 85 toros et a coupé 51 oreilles et 2 queues. Il est notamment sorti par la Porte des Consuls de « ses » Arènes de Nîmes en 2017, en coupant 4 oreilles à des novillos de la ganaderia Los Galos (Marie Sara) et a réalisé des prestations importantes dans le Sud Ouest et en Espagne.

En février 2018, il est déclaré vainqueur du prestigieux Bolsin de Ciudad Rodrigo (Salamanca) après avoir passé de nombreuses étapes qualificatives. Il est le seul torero français à l’avoir remporté à ce jour. Un succès qui marque la fin de son étape en sans picador. L’aventure continue en novillada formelle, apodéré par son Maestro de toujours Patrick Varin.

Bolsin de Ciudad Rodrigo

En mai 2018, pour sa présentation en novillada piquée dans les Arènes de Nîmes, El Rafi coupe 3 oreilles, remporte la Cape d’Or et sort par la Porte des Consuls pour la 2ème fois de sa carrière.

Pour sa première saison en novillada formelle, El Rafi torée 9 novilladas dont 4 dans des arènes de 1ère catégorie (Arles, Nîmes deux fois et Mont de Marsan), coupe 9 oreilles et effectue une vuelta al ruedo.

En vue de la temporada 2019, il renforce son équipe d’apoderados et rejoint l’apoderado espagnol Alberto Garcia, Directeur de l’empresa Tauroemocion qui lui ouvre les portes des arènes espagnoles, notamment Bocairent (pour un festival en début de saison), Séville ou Valencia.

triomphateur_arles

En avril 2019, il est déclaré triomphateur de la Feria de Pâques d’Arles et en juin, il remporte sa deuxième Cape d’Or à Nîmes lors de Feria de Pentecôte. Lors de la Feria de Julio de Valencia, il ouvre la Grande Porte avec force après l’une de ses prestations les plus solides et abouties, dans tous les tercios et nommé novillero triomphateur de la Feria.

puerta_grande_valencia

La même année, il fait ses début à la Real Maestranza de Caballeria de Séville où il effectue une vuelta al ruedo, faisant même jouer la musique de la Banda Tejera. Il débute également à la Monumental de Las Ventas de Madrid, sans triompher mais en laissant une bonne impression.

En septembre 2019, il participe également aux prestigieuses ferias de novilladas espagnoles Villaseca de la Sagra, Calasparra et Arganda del Rey face à des élevages aussi réputés que Baltasar Iban, Valdellan ou Victorino Martin. Il termine l’année avec 17 novilladas, un festival et remporte de nombreux prix à Arles, Nîmes, Valencia, Soustons ou Arganda del Rey.

En février 2020, il débute sa 3ème et dernière temporada de novillero par le premier indulto de sa jeune carrière – le novillo Cerecillo de Juan Manuel Criado – dans les Arènes de La Flecha, près de Valladolid lors d’un Festival caritatif aux cotés de figuras del toreo telles que Cayetano, Pablo Aguado ou El Fandi.

Rafi_indulto

L’année 2020 est malheureusement tronquée par la crise sanitaire du Covid-19 qui empêche El Rafi de toréer à nouveau à Valencia, Séville ou Madrid mais surtout de prendre son alternative prévue initialement en septembre lors de la Feria des Vendanges de Nîmes aux côtés de José Mari Manzanares et d’Andrès Roca Rey.

Heureusement El Rafi a la chance de réaliser 4 paseos en à Istres, Dax, Nîmes et Herrera del Duque où il triomphe fortement en coupant 3 oreilles aux novillos du Puerto de San Lorenzo et La Ventana del Puerto. Il participe également à 2 festivals à Saint-Gilles et Chateaurenard. Une fin de saison privilégiée dans un contexte compliqué.

Si le contexte sanitaire le permet, 2021 sera l’année de l’alternative…

Voir les prochains cartels d’El Rafi

Crédit photos : Peio Peyrelongue, Elisa Martinez, Laure Crespy, Laurent Deloye, Alexandre Blanco, Muriel, Haaz, Empresa Plaza Uno, Empresa Pagès, Raul Valdivielso, Philippe Gil Mir, Julie Bérard, Matthieu Vangelisti.